24 octobre 2020
10 métiers du web

10 métiers du web à la loupe

Le secteur de l’internet est un secteur qui est en pleine évolution. Le développement de ce milieu est inévitablement à la base des milliers d’emplois que génère le web aujourd’hui. Des emplois qui s’adaptent pratiquement à tous les profils du secteur digital. Statistiquement, le nombre des jeunes diplômés qui gagnent leur vie au moyen des métiers du web, est juste énorme. De quels métiers s’agit-il concrètement ? En quoi consistent leurs attributions et missions ? Pour répondre à vos différentes questions, nous vous proposons dans cet article, un zoom sur 10 des métiers du web. Suivez-nous !

Le webmaster

Le webmaster est celui qui s’occupe principalement de l’entretien du site web de son client ou de l’entreprise au sein de laquelle il travaille. Pour ce faire, il travaille sur la création du contenu de ce site, son animation ainsi que son développement. Il s’agit d’un professionnel qui maîtrise parfaitement les différents langages informatiques (JavaScript, HTML, CSS, PHP, Dreamweaver, XML, ASP, …) ou solutions web telles que Prestashop, Shopify ou Magento. Il doit faire preuve de polyvalence dans le domaine concerné.

Le webmaster, en collaboration avec les graphistes ou designers, se charge du référencement et de la mise à jour du site internet. De ce fait, il doit être doté de connaissances SEO, des connaissances en web marketing et en webdesign, etc.

Le salaire d’un webmaster varie en fonction de la taille de l’entreprise. Généralement à ses débuts, un webmaster gagne entre 24 000 et 30 000 euros par an. Pour ceux qui sont cadres confirmés, le salaire varie entre 40 000 et 45 000 euros par an.

Le rédacteur

Le rédacteur web ou journaliste web est ce professionnel du web qui écrit et publie des contenus sur internet. Ce travail est fait en conformité avec la ligne éditoriale du site web sur lequel le rédacteur travaille. Pour y parvenir, il doit constamment faire preuve d’une bonne culture générale ajoutée à une parfaite maîtrise des techniques de recherche d’informations et de rédaction. Tel un journaliste, il vérifie toujours les informations qu’il collecte avant de les publier. En rédigeant, il doit faire usage d’un style simple, concis et clair.

Le rédacteur en dehors de son bon niveau en grammaire et en orthographe doit faire preuve de rapidité quand il rédige un article. Il est constamment en lien avec la cellule de communication de l’entreprise pour laquelle il travaille. C’est un professionnel qui à défaut de travailler en entreprise, peut évoluer en mode free-lance depuis son domicile.

Le salaire d’un rédacteur web varie entre 1 700 et 2 000 euros par mois.

Le développeur web

Sans développeur, pas d’évolution pour une entreprise qui fait usage d’outil informatique. Qui dit développeur web, dit professionnel en charge de la traduction des informations d’un site en langage informatique. Autrement dit, c’est un professionnel qui maîtrise correctement les langages de programmation web et informatiques dont Flash, Framework, JavaScript et CSS. Cette qualité lui permet en effet de réaliser avec précision les fonctionnalités liées à un site internet.

Le développeur web identifie, analyse et traduit les besoins de son client en des lignes de codes à partir d’un cahier de charges. Ce faisant, il propose à son client ou à l’entreprise des solutions à ses besoins (soit la création d’un nouveau site, soit l’amélioration d’un site déjà existant).

C’est un expert en informatique qui fait preuve de créativité et qui propose des mises à jour aux divers programmes qu’il crée pour le compte de son client ou l’entreprise qui l’emploie.

Le salaire d’un développeur web en début de carrière est compris entre 28 000 et 39 000 euros par an. Pour les cadres expérimentés, le salaire peut augmenter jusqu’à 45 000 euros par an.

Le graphiste

Le graphiste est celui qui est chargé de la communication visuelle de l’entreprise pour laquelle il travaille. Il conçoit donc pour cette dernière son identité et son univers graphiste. Parallèlement à un imprimeur, le graphiste reçoit les commandes de son client, mais il les interprète de façon digitale. En d’autres termes il fournit une réponse visuelle aux besoins de l’entreprise en faisant usage de ses compétences en communication numérique. Par ailleurs, c’est lui qui se charge de la conception de l’architecture et de l’interface du site internet de son client ou entreprise. Il fait son travail en respectant l’ergonomie, l’accessibilité et l’identité visuelle de l’entreprise au sein de laquelle il travaille.

Le graphiste web est quelqu’un qui est doté des qualités de curiosité, d’écoute et surtout de créativité. Un graphiste web en début de carrière, gagne entre 1 500 et 2 000 euros par mois. Après quelques années d’expérience, ce dernier peut voir son salaire augmenter jusqu’à 3 000 euros par mois.

Le référenceur

Le référenceur web ou SEO manager est celui qui travaille pour la meilleure visibilité du site web d’une entreprise ou d’un particulier. En effet, il veille à l’optimisation du site web en rédigeant des contenus de qualité et bien structurés. Par ailleurs, il doit créer sur le site, des liens entrants et sortants tout en mettant à jour les mots clés et pertinents. Ce faisant, il accroît considérablement l’audience d’un site web. Par exemple, pour un site de e-commerce, c’est le référenceur qui se charge de faire augmenter le nombre de vente (taux de conversion) des produits de cette société.

Le salaire d’un potentiel référenceur web en début de carrière varie entre 25 000 et 35 000 euros par an. Lorsqu’il devient expérimenté ou confirmé, la tranche salariale varie entre 35 000 et 50 000 euros par an.

10 métiers web

Le webmarketer

Sous la supervision du directeur de marketing, le webmarketer est celui qui est à la charge de l’élaboration des stratégies commerciales d’un produit sur internet. Il se charge de déterminer au préalable les besoins des internautes afin de permettre à l’entreprise de répondre favorablement aux demandes des consommateurs. Ce faisant il crée et maintien la relation entre client et entreprise.

Le webmarketer est un technicien et stratège qui analyse constamment l’évolution du marché. Ces qualités qu’il met au service de l’entreprise permettent à cette dernière de faire face aux différentes concurrences et de suivre la tendance du marché sur de longs termes. Explicitement, il veille à la commercialisation des produits de l’entreprise ainsi qu’à l’augmentation du rendement.

Le webmarketer travaille en parfaite collaboration avec la cellule de marketing et celle de la communication afin de se conformer aux objectifs à atteindre ainsi que les moyens à mettre en place pour y arriver. Un webmarketer peut gagner entre 2 000 et 3 500 euros par mois.

Le community manager

Pour accroître leur notoriété sur le web, les entreprises font recours aux services d’un community manager. Il s’agit d’un professionnel qui est à la charge des différents réseaux sociaux de l’entreprise. Ce dernier est donc en constante communication avec les différents abonnés de ces réseaux sociaux. Il veille à l’animation de ces réseaux sociaux et fournit des réponses des réponses aux différentes questions des internautes.

Un community manager doit faire preuve de plusieurs qualités parmi lesquelles la rigueur, le flair d’un bon diplomate, et la compréhension des enjeux économiques de l’entreprise qui l’emploie. Quant au salaire d’un community manager, il varie entre 25 000 et 35 000 euros par an lorsqu’il est en début de carrière. Pour un cadre confirmé du secteur, ce salaire varie entre 35 000 et 45 000 euros par an.

Le gestionnaire de pub

Pour toute entreprise sérieuse, il lui est difficile de vendre ses produits sans publicité. Et pour la bonne visibilité de ces produits sur les différentes plateformes de communication, il lui faut l’aide d’un gestionnaire de pub. Ce dernier a pour mission de veiller à une bonne campagne publicitaire des produits de l’entreprise au sein de laquelle il travaille. Placé sous la responsabilité d’un chef d’équipe, il est un maillon important entre l’annonceur et l’équipe créative de l’entreprise.

En faisant preuve de précision et de concision, le gestionnaire pub élabore les budgets nécessaires pour la commercialisation d’un produit. Comme autres qualités d’un gestionnaire de pub, il doit faire preuve d’une bonne créativité, de méthodologie et de coordinations dans les différentes tâches à lui confier.

Pour un débutant, le salaire d’un gestionnaire de pub varie entre 20 000 et 30 000 euros par an. Par contre, pour un expérimenté cette marge salariale varie entre 30 000 et 40 000 euros par an.

Le growth hacker

Le growth hacker est ce professionnel qui au sein d’une entreprise, déterminer les nouveaux canaux pouvant permettre à l’entreprise de rapidement croitre. De ce fait, il se charge de la création et du développement d’une stratégie d’acquisition d’utilisateurs d’un site web.

Il fait à la fois preuve des qualités d’un développeur web et celles d’un webmarketer. Grace à ces qualités, il se charge de faire faire augmenter les profits de l’entreprise. Pour y parvenir, il analyse les informations qu’il obtient grâce aux systèmes de tracking mis en place par l’entreprise. Par ailleurs, c’est un professionnel doté des compétences telles que : le marketing créatif, la data science, les métriques, la maîtrise de l’anglais, etc. Le growth hacker gagne en début de carrière, environ 35 000 euros par an.

Le copywriter

Pour la rédaction des messages publicitaires, les entreprises font appel aux services d’un copywriter. Qu’il s’agisse des lettres d’informations sur le web, d’un spot publicitaire, d’un film publicitaire, c’est le copywriter qui se charge de tout ce qui concerne la publicité. Pour bien accomplir ses tâches, le copywriter doit constamment faire preuve d’esprit d’équipe ajoutée à ses capacités de créativité et d’imagination.

C’est un professionnel qui travaille en collaboration avec le directeur artistique et le concepteur réalisateur. Il doit bien savoir utiliser les mots, histoire d’obtenir une formule publicitaire percutante. Un copywriter en début de carrière gagne entre 1 600 et 2 000 euros par mois. Pour un cadre expérimenté, le salaire varie entre 4 500 et 5 700 euros par mois. Il convient de préciser que cette marge salariale varie d’un pays à un autre, et donc d’une entreprise à une autre.

Voilà ci-dessous présenté quelques métiers du web. Il ne s’agit pas là des seuls métiers de ce registre. Autrement dit, d’autres sources peuvent vous aider à renforcer vos connaissances en la matière.