18 juillet 2024
portage-salarial

Comment définir simplement le portage salarial ?

Le France présente un taux d’employabilité relativement bas comparé à d’autres pays européens, car le marché du travail connait diverses fluctuations qui dépendent de plusieurs facteurs différents dont notamment la situation économique du pays ainsi que le niveau d’exploitabilité en matière de main-d’œuvre. Ainsi, les chances de recrutement ne relèvent pas uniquement de vos qualifications professionnelles, mais d’autres paramètres y compris votre âge, sexe et localisation démographique et c’est ce qui explique les risques de chômage auxquels sont exposés de nombreuses personnes au cours de leur carrière. De nos jours, il existe d’autres alternatives qui vous permettent de trouver du travail et le portage salarial en fait partie. Ce dispositif vous accorde la possibilité de travailler à titre autonome, mais en quoi cela consiste réellement ? Voici quelques définitions pour vous aider à mieux comprendre !

Qu’est-ce que le portage salarial ?

Le portage salarial désigne un système d’emploi indépendant et de caractère « tripartite », car il implique trois acteurs différents dont le prestataire free-lance, la société de portage salarial en question ainsi que le client. Ils sont reliés par un contrat commun et cette forme de travail repose sur un principe simple : le travailleur autonome s’adresse à une entreprise free-lance afin de lui trouver des clients potentiels qui pourraient bénéficier de ses services, une fois que le travail a été réalisé, la société de portage salarial va transformer le chiffre d’affaires obtenu par le salarié porté en rémunération.

Le portage salarial représente une alternative rentable au travail indépendant classique et se situe à mi-chemin entre le domaine du salariat et du non-salariat, ce concept a été légalisé en France à partir de juin 2008 en vertu de la loi n°2008-596 du 25 juin 2008 qui s’inscrit dans le code du travail ainsi que dans la modernisation du marché du travail.

Quels sont les avantages du portage salarial ?

De plus en plus de travailleurs free-lance en France ont fréquemment recours au partage salarial, et cela, en raison de nombreux avantages dont principalement les suivants :

  • c’est un dispositif de travail qui jouit d’un fonctionnement simple et sécurisé ;
  • il permet aux prestataires free-lance de bénéficier d’une sécurité sociale tout comme tout autre salarié exerçant une fonction publique ou privée (assurance chômage, mutuelle santé, etc.) ;
  • c’est un travail bien rémunérant qui permet à ses bénéficiaires de faire fructifier leurs revenus ;
  • il offre une assistance aux prestataires afin de développer leurs compétences professionnelles.

Qui a droit au portage salarial ?

Le portage salarial est accessible à tous les professionnels qui offrent des prestations à titre free-lance et qui ciblent des profils de clients particuliers, ainsi, les principales catégories de travailleurs à qui s’adresse le portage salarial sont les suivants :

  • les créateurs d’entreprises qui sont entrain de tester un nouveau projet et qui cherchent des clients potentiels ;
  • les autoentrepreneurs qui souhaitent bénéficier des avantages d’une activité salariée ;
  • les consultants internationaux qui souhaitent facturer des firmes étrangères ;
  • les étudiants récemment diplômés qui cherchent à favoriser leur insertion professionnelle dans leur domaine d’étude ;
  • les retraités qui cherchent à avoir une source de revenu supplémentaire.

Comment bien choisir une entreprise de portage salarial ?

Afin de choisir une entreprise de portage salarial, il est important de privilégier quelques critères importants. Ainsi, il faudra veiller à ce que votre entreprise de portage salarial soit agrémentée et bénéficie d’un numéro d’agrément fondateur, d’un référencement Datadock ainsi que d’une certification Qualiop, il faudra également vérifier que l’activité dans laquelle vous comptez offrir vos services en free-lance soit couverte par l’entreprise de portage salarial en question, car il arrive que cette dernière prenne en charge des assurances spécifiques qui n’ont aucun rapport avec votre secteur d’activité.

Par ailleurs, assurez-vous que votre entreprise de portage salarial offre une relation contractuelle conforme à la réglementation qui soit fondée sur trois types de contrats différents dont un contrat commercial, un contrat de travail ainsi qu’une convention de portage.