16 juin 2024
apporteur-affaire-autoentrepreneur

Apporteur d’affaires auto-entrepreneur : qu’est-ce que c’est ?

Qu’il s’agisse de conclure un contrat de vente ou bien uncontrat de prestation de services, les deux parties concernées doivent se mettre d’accord sur les modalités du contrat en question ainsi que les clauses qui s’y trouvent. Et pour assurer le bon déroulement de ce type d’opérations, de nombreuses entreprises font désormais appel au service d’un apporteur d’affaire auto-entrepreneur. Alors, en quoi consiste son travail exactement et quelles sont les qualifications professionnelles requises pour l’exercer ? Voici un petit tour d’horizon sur ce métier de nature libérale !

Tout savoir sur le métier d’apporteur d’affaires !

L’apporteur d’affaires désigne un courtier indépendant qui travaille auprès des sociétés commerciales ou bien de micro-entreprise et qui s’occupe de mettre en relation deux parties intéressées par l’achat ou la vente d’un produit ou d’un service.

Ainsi, l’apporteur d’affaires agit en tant qu’intermédiaire entre des contractants au cours d’une transaction commerciale. Il est également amené à prospecter des marchés de vente pour trouver une clientèle potentielle dans l’intérêt de l’entreprise pour laquelle il travaille.

Exerçant son métier à titre indépendant, l’apporteur d’affaires est rémunéré en fonction de la valeur d’affaire issue de son intervention. Ce professionnel peut aussi bénéficier d’une commission provenant du contrat signé, avec ou sans rémunération forfaitaire.

Qu’en est-il de l’apporteur d’affaires auto-entrepreneur ?

Voici toutes les informations concernant le métier d’apporteur d’affaires auto-entrepreneur.

A lire également :

Que fait un auto-entrepreneur en gestion locative ?

Quels sont les avantages du métier d’apporteur d’affaires auto-entrepreneur ?

L‘apporteur d’affaires auto-entrepreneur travaille pour son propre compte, en tant qu’intermédiaire commerciale et a le droit de choisir les entreprises pour lesquelles il souhaite offrir ses services. Ainsi, le statut juridique auto-entrepreneur permet à ce dernier de bénéficier de nombreux avantages, dont principalement les suivants :

  • des formalités administratives simplifiées pour la déclaration de son activité auprès du Registre du Commerce et des Sociétés, comparées à d’autres statuts juridiques d’entreprises, comme la SARL, SAS, etc. ;
  • un allègement notable quant aux frais liés aux obligations comptables et financières ;
  • l’exonération de la TVA et notamment si l’apporteur d’affaires ne dépasse pas un chiffre d’affaires estimé à 34 400 € ;
  • l’absence des cotisations sociales.

Quelles sont les qualités requises pour devenir apporteur d’affaires auto-entrepreneur ?

L’apporteur d’affaires auto-entrepreneur est appelé à offrir ses prestations à de nombreuses entreprises commerciales afin de mettre en relation des bénéficiairesou bien des clients. Par conséquent, le métier de ce dernier repose essentiellement sur un aspect relationnel qu’il doit savoir gérer. De ce fait, l’apporteur d’affaires auto-entrepreneur doit être doté d’un bon sens de la communication, tout en se montrant persuasif, pour conclure un contrat d’affaire entre les parties intéressées.

De plus, l’apporteur d’affaires auto-entrepreneur doit faire preuve de professionnalisme et de diplomatie pour attirer une large clientèle au profit de l’entreprise pour laquelle il travaille.

Comment devenir un apporteur d’affaires auto-entrepreneur ?

Afin de devenir un apporteur d’affaires auto-entrepreneur, il faudra, tout d’abord, commencer par déclarer la nature de votre activité professionnelle,suivant des démarches administratives qu’il faudra remplir en ligne ou bien en présentiel, et cela, auprès du Centre des Formalités des Entreprises (CFE). Donc, il faudra indiquer, entre autres, l’identité de votre activité, sa domiciliation professionnelle, en plus du régime fiscal et social auquel vous adhérez. Il convient de rappeler que ladite domiciliation professionnelle peut se présenter sous la forme de votre adresse personnelle, l’adresse de votre société ou bien celle d’un local commercial.

Ensuite, il faudra répondre aux obligations comptables exigées par la loi et ouvrir un compte bancaire professionnel différent de votre compte professionnel, tout en veillant à tenir un cahier de recette pour y préciser les méthodes de paiement utilisées pour le règlement des factures.

A lire également :

En quoi consistent les avantages du portage salarial ?

Enfin, même si cette étape n’est pas obligatoire, il est fortement recommandé de souscrire à une assurance RCP (Responsabilité Civile Professionnelle) en cas d’un éventuel incident ou litige avec l’un de vos clients, et ce, pour vous protéger en toutes circonstances.

Comment un contrat d’apporteur d’affaires auto-entrepreneur est-il rédigé ?

Le contrat d’un contrat d’apporteur d’affaires auto-entrepreneur est généralement rédigé selon le cadre de la prestation qu’il offre et reste donc adapté aux besoins de l’entreprise qui en bénéficie. Toutefois, chaque contrat d’affaire, y compris celui de l’apporteur auto-entrepreneur, doit inclure des clauses qu’il faudra impérativement respecter, dont :

  • l’identité des deux parties concernées par le contrat ;
  • l’objet du contrat ou bien sa mise en relation ;
  • les produits ou les prestations comprises dans le contrat ;
  • le montant des commissions reçues par l’apporteur d’affaires auto-entrepreneur ;
  • la durée du contrat ;
  • les conditions de rupture du contrat.