3 août 2021
Libra : comment acheter la cryptomonnaie de Facebook

Libra : comment acheter la cryptomonnaie de Facebook ?

Présentée depuis 2019, Libra, la cryptomonnaie de Facebook est encore sur la table des négociations. Aux dernières informations, cette nouvelle devise portant la marque de la société de Mark Zuckerberg sera disponible à partir du second semestre de 2021. En effet, Facebook attend l’aval du législateur avant de rendre disponible Libra. Toutefois, en amont à cette arrivée qui s’annonce fulgurante, le réseau social jette déjà les bases pour que les utilisateurs puissent se procurer en toute aisance, la crypto. Voici comment l’acheter !

Comprendre le fonctionnement de Libra

La cryptomonnaie de Facebook a été présentée sous le nom de Libra. Aujourd’hui, avant sa sortie officielle, une autre appellation lui est déjà connue. Il s’agit de Diem après que PayPal se soit retiré du projet. Bien que cette monnaie virtuelle ne soit pas encore disponible, il est possible d’en savoir plus sur son mode de fonctionnement.

Le diem repose certes sur une blockchain, mais il est en effet, une stablecoin. C’est pour ainsi dire que contrairement à d’autres cryptomonnaies, le cours du Libra ne sera pas fluctuant, et ce, quelle que soit l’offre ou la demande du marché. Bien au contraire, la valeur de cette devise sera indexée et adossée à celle de plusieurs autres monnaies fiduciaires. Il s’agit notamment de l’euro, du dollar, du yen et du livre sterling.

L’ambition que poursuit Facebook en initiant ce projet, c’est d’imposer cette monnaie comme une valeur sûre. Cela sera un palliatif aux cryptomonnaies qui ont un cours extrêmement volatile. En d’autres termes, Diem (ex Libra) sera après sa mise sur le marché, une alternative aux monnaies classiques. Vous pouvez donc vous en servir à loisir pour vos achats au quotidien. Il faut dire que cette vision de Mark Zuckerberg est partagée par plusieurs économistes. Ces derniers espèrent que le Bitcoin sera aussi utilisé dans un futur proche comme une monnaie classique, celle du quotidien. Cela place d’ailleurs la devise de Facebook en bonne posture et dissuade ceux qui pensent qu’elle fera de l’ombre au Bitcoin ou à d’autres cryptomonnaies.

Ce qui bloque la mise sur le marché de Libra

Si à ce jour, la mise sur le marché de cette nouvelle devise virtuelle n’est pas encore effective, c’est en raison de la grande réticence de plusieurs gouvernements. En effet, il y a de très fortes chances, à en croire ces dirigeants, que Diem (ex-Libra) remette en cause, la souveraineté monétaire de plusieurs nations. Ce fut déjà le cas avec le Bitcoin et l’Ether. À cet effet, la France a clairement affiché son aversion pour le projet dès son lancement. Ce fut en 2019, par la voix de Bruno Lemaire, le ministre de l’Economie.

Mark Zuckerberg devra alors trouver les voies et moyens de convaincre les gouvernements réticents et ainsi, les faire flancher s’il compte poursuivre son ambition. À la table des négociations, il lui faudra être persuasif. C’est pour ainsi dire que toutes les cartes sont encore à jouer par Facebook pour donner vie au projet Diem (ex-Libra) dans les prochains mois.

Comment acheter Libra ?

Facebook a prévu un canal de distribution pour le paiement avec sa monnaie virtuelle. Cela se fera à travers Calibra, une filiale de Facebook aujourd’hui, plus connue sous le nom de Novi. Sur Calibra, le réseau social offre aux internautes, un portefeuille numérique pour l’achat, la vente et le stockage de la monnaie virtuelle. Il faudrait toutefois disposer d’un support numérique de connexion (Smartphone Android ou iOS) et des données mobiles pour y accéder.

Facebook prévoit également rendre accessible Libra en l’intégrant directement à l’écosystème du réseau social. Il sera donc possible à l’utilisateur d’opérer toutes les transactions (achat et vente) sur la monnaie à travers Instagram, Messenger et WhatsApp. Il est à noter toutefois que les modalités ne sont pas encore précisées pour les opérations à effectuer sur la devise. Néanmoins, Libra reste assez prometteuse puisque Facebook offre à sa cryptomonnaie, une base de plus de 2,7 milliards d’utilisateurs. On pourra aussi utiliser le diem pour les achats auprès des entreprises partenaires. Il faut noter que noter que Facebook est en blockchain association avec Uber, Sptify, Lyft et Iliad.