21 juin 2021
taux-ouverture-emailing

Comment faire pour augmenter le taux d’ouverture d’un emailing ?

Écrire des mails juste pour le plaisir d’envoyer une bonne quantité, cela ne sert à rien. Aujourd’hui, il existe des campagnes d’emailing possédant des outils qui leur permettent de voir les statistiques des mails envoyés, entre autre le taux d’ouverture. Dans cet article, nous allons voir ce que représente ce taux et comment faire pour l’augmenter.

Que représente un taux d’ouverture d’un emailing ?

Un taux d’ouverture d’un emailing est le nombre de mails ouverts par rapport au nombre de mails envoyés par une campagne d’emailing. Ce KPI se calcule simplement en divisant le nombre de mails envoyés sur le nombre de mails ouverts.

Voyons cela de plus près, si une campagne d’un emailing possède 400 contacts et seulement 100 de ces contacts ouvrent ce mail, dans ce cas, le taux d’ouverture est équivaut à 25% car : (100 / 400) * 100 = 25%. L’objectif de ce taux d’ouverture est de permettre aux campagnes d’emailing de voir la qualité de leurs mails, plus le taux est élevé plus la qualité du contenu est meilleure. Cela voudra dire que les clients font confiance à la marque concernée et sont toujours intéressés par ses produits ou ses services. En d’autre part, cela signifie que la base des contacts est forte, c’est-à-dire, la campagne vise et cible les bonnes personnes.

Que faire pour influencer le taux d’ouverture d’un emailing ?

Avant de penser à augmenter le taux d’ouverture d’un emailing, il faut d’abord se demander : qu’est-ce qui attire le plus les contacts et les pousse à ouvrir un mail ? Afin de pouvoir y répondre, il suffit de voir l’affichage du mail une fois envoyé aux contacts. Tous les destinataires reçoivent le même contenu, le mail reçu contient ces informations :

  • Le nom de l’expéditeur,
  • L’adresse d’expédition,
  • L’objet du mail,
  • La première phrase du mail, connue aussi sous le nom « pré-header ».

Maintenant, pour faire accroître le taux d’ouverture, il faut se baser sur l’objet et le pré-header. L’objet doit être original pour attirer la curiosité du destinataire et l’inciter à ouvrir le mail. Le pré-header aussi doit être accrocheur. Il y a une technique appelée A/B testing, elle vous aidera à avoir le meilleur taux d’ouverture, elle consiste à envoyer pour chaque échantillon de vos contacts une version différente du mail. Ensuite, vous verrez la version qui vous donnera un meilleur taux. C’est cette version que vous enverrez à tout le monde. Il y a également un autre détail qui est important, la majorité pense que plus le nombre de contacts est élevé plus le taux sera élevé, or c’est faux, au contraire, ça ne veut rien dire. Il faut revoir votre liste de contacts, vous devez vérifier si vos contacts sont engagés ou non, c’est le plus important. Pour cela, vous supprimez les contacts qui n’ont pas ouvert vos mails depuis longtemps, par exemple 6 mois.

Les bonnes pratiques pour augmenter le taux d’ouverture d’un emailing

Les emails représentent une des premières techniques de marketing qui ont été le plus utilisées par les entreprises et le sont jusqu’à présent. Les campagnes d’emailing se basent sur le taux d’ouverture pour évaluer la qualité du contenu des emails. Pour pouvoir augmenter le taux d’ouverture il faut suivre quelques bonnes pratiques, à savoir :

  • Il faut segmenter la base des contacts, pour chaque catégorie il faut envoyer des mails qui la correspondes en se basant sur l’âge, le sexe, le pays et le secteur d’activité,
  • Se focaliser sur l’objet et le pré-header du mail comme nous l’avons mentionné précédemment pour accrocher le destinataire,
  • Choisir le bon timing pour envoyer le mail et garder le même rythme,
  • Vérifier l’engagement des contacts, dans le cas d’une inactivité qui dépasse les 6 mois, il faut supprimer ce contact.