19 juin 2024

Introduction en bourse : Quels sont les avantages et les inconvénients ?

Encore appelée Initial Public Offering (IPO), l’introduction en bourse est une opération financière qui consiste pour une entreprise à mettre en vente ses titres de capital sur le marché boursier. L’introduction en bourse revient à faire une collecte de fonds en bourse.

Cette opération qui concerne aussi bien les petites entreprises que les entreprises de taille présente des avantages pour chacune d’elles. L’introduction en bourse permet de lever des capitaux pour développer son entreprise. C’est la principale motivation de cette opération.

L’introduction en bourse présente également des contraintes comme la complexité du processus ou l’exposition des informations de la société cotée.

Une levée des capitaux permettant de développer son entreprise

Le principal avantage de recourir à une introduction en bourse est la quête de capitaux nécessaire pour étendre son entreprise. Pour les petites entreprises qui cherchent à poursuivre leur croissance, une entrée en bourse IPO représente leur première alternative.

La levée de capitaux se révèle comme l’avantage le plus distinct pour cette opération. Le capital issu de l’introduction en bourse peut être utilisé pour financer la recherche et le développement R&D. Il peut aussi permettre de financer des dépenses d’investissement.

Cette levée de capital peut être utile à rembourser de potentielles dettes existantes que l’entreprise a eu à enregistrer. En comptabilité, la collecte de fonds ne correspond pas à un emprunt. Elle est inscrite dans le bilan dans la partie des capitaux propres de la société.

Cette levée de fonds permet à l’entreprise de réaliser de nouveaux investissements. Sans faire appel aux actionnaires actuels ou aux banquiers, l’entreprise est libre dans ses décisions d’investir.

Si grâce à la levée de capitaux, l’entreprise réalise de nouveaux investissements et réduit son endettement, elle est libre d’émettre de nouveaux titres sur le marché. Elle peut émettre des actions, qui sont souvent assorties d’un droit préférentiel de souscription.

Une possibilité d’émettre des obligations convertibles est aussi possible. En émettant de nouveaux titres sur le marché, l’entreprise peut augmenter sa capacité de financement. C’est ce qu’on appelle une introduction par augmentation de capital.

L’entreprise peut décider de faire entrer de nouveaux investisseurs tout en ouvrant son capital. Cette entreprise cotée en bourse permet à ses actionnaires actuels de sortir en tout ou partie de la société.

C’est une exigence des fonds de capital-risque. Ces actionnaires ayant accompagné l’entreprise seront libres de récupérer leurs fonds avec une forte plus-value.

Une entrée en bourse pour renforcer la crédibilité de son entreprise

Pour beaucoup d’entrepreneurs, l’introduction en bourse est une forme de consécration. Cette aubaine leur permet d’acquérir une crédibilité supérieure. Devenir une entreprise cotée s’apparente à une entrée dans le cercle prisé des aristocrates des start-ups.

L’entreprise cotée en bourse devient plus crédible vis-à-vis de ses nombreux intermédiaires avec lesquels elle assure le développement de son activité.

Les intermédiaires sont :

  • Fournisseurs ;
  • Clients ;
  • Banques, et autres.

Suite à cette opération, il n’est pas rare que des entreprises puissent emprunter à des taux plus bas que d’habitude. Tous ces facteurs contribuent in fine à la progression interne de l’entreprise, en y développant de nouveaux secteurs d’activité.

Cela permet une croissance externe à l’entreprise. Elle pourra s’ouvrir à de nouveaux marchés ou aller à la rencontre de nouveaux partenaires commerciaux.

Crédibilité allant de pair avec la notoriété, une entreprise cotée en bourse qui jouit de l’une de ces qualités tire profit de l’autre. L’entrée en bourse permet à l’entreprise de consolider sa notoriété vis-à-vis de l’extérieur.

L’image de l’entreprise se trouve renforcée sur le plan national et à l’international. Ses activités seront visibles et scrutées à la loupe par les médias. Une attention particulière sera portée sur l’évolution de cette entreprise cotée. Cette visibilité multiplie les opportunités vers de nouveaux horizons.

L’entreprise cotée en bourse bénéficie d’incitation fiscale conséquente

L’entrée en bourse d’une entreprise lui permet de bénéficier d’un statut fiscal particulier, mais aussi avantageux.

Cette société bénéficie d’un :

  • Abattement de l’impôt sur la plus-value de cession ;
  • Des droits d’enregistrement.

L’entreprise peut profiter d’une réduction de l’impôt sur les bénéfices des sociétés (IBS) à raison d’un pourcentage d’ouverture du capital de l’entreprise pendant 5 ans. Le décompte commence à partir de son introduction en bourse.

L’introduction en bourse facilite la prise de contrôle d’une autre société

Grâce à l’introduction en bourse, une entreprise a plus de facilité dans la prise de contrôle d’une autre société ou même de fusionner avec celle-ci. Cette facilité s’explique par les actions concernées qui ont désormais une valeur du marché établie.

Si la société qui compte fusionner n’est pas cotée en bourse, elle est pratiquement obligée d’accepter un prix qui se rapproche de la valeur comptable de ses actions. Cette société y est obligée, car il n’y a aucun autre moyen de juger de la valeur de ses actions.

Introduction en bourse : quels sont ses inconvénients ?

Une opération d’entrée en bourse présente un bon nombre d’avantages, mais aussi plusieurs contraintes notables. La première de ces contraintes est la complexité du processus.

La complexité de l’introduction en bourse

Cette opération d’entrée en bourse est complexe, coûteuse, mais aussi risquée. Généralement, il faut faire appel à une banque spécialisée. Elle se chargera d’acheter les titres avant de les revendre au marché.

Au titre d’intermédiaire, ces banques réclament une rémunération conséquente. Et de temps à autre, il arrive que ces intermédiaires se trompent dans leur estimation de coût d’introduction, ce qui aura pour conséquence de nuire à l’image de l’entreprise, tel était le cas de Facebook.

Une exposition sous les projecteurs qui requiert une grande discipline

Devenir une société cotée entraîne avec elle une série d’obligations d’information auprès du marché boursier. L’entrepreneur est tenu de détailler précisément tous les éléments de l’activité dans des communications financières régulières.

Cela implique une grande discipline de gestion et des systèmes d’information exhaustifs et infaillibles. Une entreprise cotée est plus exposée. Elle doit faire preuve d’une transparence totale.

Une soumission à la loi du marché

Être une société cotée implique de se soumettre aux exigences des analystes. Ces derniers peuvent contraindre votre entreprise cotée à changer de stratégie lorsqu’ils estiment que cela ne leur sera plus profitable.

Bien que l’introduction en bourse permette de lever des fonds supplémentaires, elle peut paradoxalement se traduire par une perte d’indépendance stratégique.

Une énorme vulnérabilité face aux OPA

L’OPA, c’est l’Opération d’Acquisition de Parts d’une société cotée en bourse où l’acquéreur est tenu de faire connaître ses intentions d’achat et de s’exposer publiquement au risque d’OPA. Pour éviter ce risque, l’exigence de performance devient incontournable pour la société cotée en bourse.

Une opération qui requiert un gain de temps et de grandes ressources

Avant de se lancer dans une introduction en bourse, il est essentiel de savoir que cette opération demande une mobilisation énorme en énergie et prend du temps. L’équipe désignée pour diriger le processus est très sollicitée.

Il faut une organisation particulièrement efficace pour gérer cette opération, en plus d’une activité en croissance, les relations avec les partenaires qui accompagnent. Cela implique de faire des nuits blanches sur des documents de référence.

Cette opération a un coût en termes de cotation, tenue de compte, honoraires de conseil, recrutement dans le cas échéant.

C’est un point essentiel qu’il ne faut pas négliger au moment de se lancer dans ce processus d’introduction en bourse.

Le principal avantage d’une entrée en bourse est la possibilité de lever des fonds pour développer son entreprise. Cette opération présente aussi des inconvénients en termes de complexité, de coût et bien d’autres.